HASSEN DALDOUL

Hassen Daldoul
Producteur, réalisateur, né en 1942 à Tunis

Hassen Daldoul a étudié le cinéma à l’IDHEC à Paris de 1962 à 1965. Puis il travaille comme stagiaire à l’ORTF, avant de retourner en Tunisie où il occupe diverses fonctions aux Actualités Tunisiennes.
Il participe à la création de plusieurs sociétés de production : France Média et Touza Productions à Paris, APEC en Tunisie.
Daldoul a réalisé de nombreux courts-métrages au milieu des années 60 et au début des années 70 comme Sidi Fathallah, La Pêche, Le Chemin de fer, Chasse au sanglier, Un temps (tous en 1965), La Goulette (1968). Il a participé sur le plan technique à un grand nombre de longs-métrages européens et tunisiens.
Il a été assistant-réalisateur sur Les Aventuriers (1966) de Robert Enrico, Indomptable Angélique (1967) de Bernard Borderie ; et surtout directeur de production sur, entre autres, Viva la muerte (1970) de Fernando Arrabal, Les Ambassadeurs (1975) de Naceur Ktari, Les Baliseurs du désert (1984) de Nacer Khemir, Halfaouine, l’enfant des terrasses (1990) de Ferid Boughedir, Poussière de diamants (1992) de Mahmoud Ben Mahmoud et Fadhel Jaibi.

Filmographie de Hassan Daldoul, réalisateur :

  • 1966 : 2+2=5 (avec la participation de Mustapha Fersi et Abdallah ben Ammar).
  • 1970 : Mantaza (CM).

Filmographie de Hassan Daldoul, assistant réalisateur :

Filmographie de Hassan Daldoul, producteur :

Films produits ou coproduits par Hassen Daldoul pour son propre compte ou pour le compte de divers producteurs et Coproducteurs.

  • 1968 : Le diable aime les bijoux, de Maurice Cloche.
  • 1969 : Coqs de combats, de Rafael Moreno Alba.
  • 1971 : Et demain, de Brahim Babai.
  • 1971 : Viva la muerte, de Fernando Arrabal (producteur exécutif)
  • 1972 : Mendiants et orgueilleux, de Jacques Poitrenaud.
  • 1973 : Festival Panafricain, de Brahim Babai.
  • 1973 : Le fils d’Amr est mort, de Jean Jacques Andrien.
  • 1973 : Victoire d’un peuple, de Brahim Babai.
  • 1974 : Les deux souris blanches (CM), de Zouhair Mahjoub.
  • 1974 : Baba Aoussou (CM), de Ahmed Attia.
  • 1974 : Cités ouvertes de Tunisie (CM), de Ahmed Attia.
  • 1974 : Tabarka 02 (CM), de Hatem Ben Miled.
  • 1974 : Fatma 75, de Selma Baccar.
  • 1975 : Les jeux méditerranéens, de Brahim Babai.
  • 1975 : Les ambassadeurs, de Naceur Ktari.
  • 1976 : L’histoire du pays du bon dieu, de Naceur Khemir.
  • 1977 : Le mannequin, de Sadok Ben Aicha
  • 1977 : Un jour particulier, de Mohamed Ali Okbi.
  • 1977 : La lumière verte (Eddhaou el akhdhar), de Abdallah Mosbahi.
  • 1978 : Somaa, de Mohamed Charbagi et Naceur Khemir.
  • 1978 : Le porteur d’eau est mort (Essaka mat), de Saleh Abou Seif.
  • 1978 : Ezzitouna, de Hamida Ben Ammar.
  • 1978 : Les deux larrons en folie, de Ali Mansour.
  • 1979 : Tunisair (CM), de Abdeltif Ben Ammar.
  • 1979 : Pour L’Erythrée de Mohamed Charbagi et Ari Candido Fernandes.
  • 1979 : Rasphodie berbere (CM), de Hafidh Bouassida.
  • 1979 : Aziza, de Abdeltif Ben Ammar.
  • 1982 : La ballade de Mamlouk, de Abdelhafidh Bouassida.
  • 1980 : Traversées, de Mahmoud Ben Mahmoud.
  • 1980 : Lucien chez les barbares, de Armand Bernardi – Inachvé.
  • 1982 : Beyrouth la rencontre, de Borhane Alaouié.
  • 1984 : Les baliseurs du désert, de Naceur Khemir.
  • 1984 : Écoutez vos murs, de Vincent Coudanne.
  • 1985 : Les émirats du golfe, de Christian Jaques.
  • 1987 : Une porte sur le ciel, de Farida Benlyazid.
  • 1988 : Les sabots en or, de Nouri Bouzid.
  • 1990 : Le collier perdu de la colombe, de Naceur Khemir.
  • 1990 : Halfaouine, l’enfant des terrasses (Asfour Stah), de Férid Boughedir
  • 1991 : Ecrans de sable, de Randa Chahal-Sebbagh.
  • 1992 : Chichkhan (Poussière de Diamant), de Mahmoud Ben Mahmoud et Fadel Jaibi.
  • 1993 : Miroir de Tunis, de Raoul Ruiz.
  • 1995 : La Promesse, de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne, Belgique.
  • 1996 : Le Café des nattes (CM), de Luc et Jean Pierre Dardenne.
  • 1996 : L’œil Vivant (CM), de Mondher Bouassida et Tahar Ben Guédifa.
  • 1996 : Lalla Hobby, de Mohammed Abderrahmen Tazi.
  • 1996 : Anastasia de Bizerte, de Mahmoud Ben Mahmoud.
  • 1996 : Albert Semama Prince de Chikly, de Mahmoud Ben Mahmoud.
  • 1997 : Ennajma Ezzahra, de Mahmoud Ben Mahmoud.
  • 1997 : Méditerranée – Miroir du Monde, de J.D. Bonnan et Mohamed Charbagi.
  • 1999 : Keid ensa, de Farida Benlyazid.
  • 1999 : Les Sièstes grenadine, de Mahmoud Ben Mahmoud.
  • 1999 : Le convoi, de Claude Alice Petrottes et Alain Cheraft.
  • 2000 : L’écrivain public (CM), de Moez Kamoun.
  • 2001 : Citrouille story (CM), de Vincent Coudanne.
  • 2002 : Poupées d’argile (Araïs al-Teïn), de Nouri Bouzid.
  • 2004 : Parole d’hommes, de Moez Kamoun.
  • 2007 : Tout un travail (CM), de Lotfi Achour.

Ajouté le : 2008-11-10 21:17:17


 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire