À PEINE J’OUVRE LES YEUX

À peine j'ouvre les yeuxÀ peine j’ouvre les yeux عـلى حـلّـة عـيـنـي

Pays : Tunisie – France – Belgique – UAE

Réalisatrice : Leyla Bouzid

  • Année : 2015
  • Durée : 102 mn
  • Genre : fiction
  • Scénario : Leyla Bouzid et Marie-Sophie Chambon
  • Musique : Khyam Allami
  • Paroles : Ghassen Amami

  • Image : Sébastien Goepfert
  • Montage : Lilian Corbeille

  • Son : Ludovic Van Pachterbeke

  • Mixage : Rémi Gérard

  • Coproduction : Anthony Rey

  • Producteurs associés : Nathalie Mesuret et Bertrand Gore
  • Direction de production : Badi Chouka et Pascal Metge
  • Direction de post-production : Kharia Berroukech

  • Chef Décorateur : Raouf Hélioui

  • Costumes : Nadia Anane

  • Maquillage/Coiffure : Hajer Bouhaouela

  • Assistanat réalisation : Jamil Najjar

  • Scripte : Radhia Bouchiba

  • Régie générale : Issam Salah

Production : Sandra Da Fonseca, Blue Monday Productions, Imed Marzouk, Propaganda Production (Tunisie).

Coproduction Hélicotronc

Avec l’aide du Ministère de la Culture, Tunisie – Aide aux Cinémas du Monde, Centre National de la Cinématographie
et de l’Image Animée, Ministère des Affaires Etrangères et Institut Français – Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Voo – Visions Sud Est – SANAD the Development and Post-Production Fund of Twofour54 Abu Dhabi, U.A.E – the Arab Fund for Arts And Culture – Dubai International Film Festival – Ciclic–région Centre – Moulin d’Andé-CECI.

Avec :

Résumé :

  • Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d’un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits. À travers l’histoire de Farah, jeune musicienne avide de liberté et de musique, Leyla Bouzid revient sur la fin des années Ben Ali, moment charnière de la Tunisie, où tensions, pressions, contrôles asphyxient le pays. Ode à la liberté, le film pose aussi un regard sensible et pertinent sur cette Tunisie en mouvement.

Festivals :

  • 72e Mostra de Venise – VENICE DAYS – Prix du public, Label EUROPA CINEMAS.

  • Festival du film Francophone de Namur – Prix de la meilleure première œuvre de fiction.

  • Festival du film de Bastia – Prix du public.

  • Festival du film de Saint-Jean de Luz – Prix du meilleur film, Prix du public, Prix de la meilleure interprétation féminine.
  • Festival international du film indépendant de Bordeaux – Prix du jury Erasmus +.

  • Festival international de cinéma – War on screen – Chalons en Champagne – Mention spéciale du Jury.

Bande-annonce


Fiche crée : 07/11/15


 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire