LA JEUNE RÉALISATRICE CHIRAZ BOUZIDI NOUS A QUITTÉ

Nous venons d’apprendre par notre ami et critique de cinéma, Naceur Sardi, la disparation de la cinéaste Chiraz Bouzidi.

Après Nejib Ayed, le monde du cinéma tunisien perd une jeune cinéaste, Chiraz Bouzidi. Très jeune, elle commence sa carrière de comédienne par le théâtre. Elle laisse tomber ses études en psychologie pour étudier le cinéma et l’audiovisuel, avec de nombreuses expériences radiophoniques et télévisuelles. Elle entame sa relation avec le cinéma par la réalisation d’un court-métrage «Bonne année», produit par Selma Baccar.

Les expériences vont s’enchaîner avec 7 films réalisés, entre courts-métrages de fiction et documentaires, dont «Une vie plus belle» en 2013 et le doc «Ennajeh, femme courage» en 2014. En 2018, elle crée sa propre boîte de production et produit et réalise son premier long-métrage documentaire «Majadhib».

Paix à son âme

Source : Facebook-Naceur Sardi

Fiche biographie de Chiraz Bouzidi ICI


 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*