MES ODYSSÉES EN MÉDITERRANÉE – MÉMOIRES DES SICILIENS DE TUNISIE : «MANCA MORO», UN FILM DE RIM TEMIMI

Par Alfonso CAMPSIS – La Presse de Tunisie – Publié le 30/05/2021

Une autre pièce maîtresse s’ajoute à l’histoire de nos Siciliens de Tunisie. Grâce à la Tunisienne Rim Temimi, Sicilienne par sa mère et Algérienne par son père, réalisatrice du long-métrage «Manca Moro» (en fr : «l’arabe me manque»), on redonne la parole au «peuple muet» : les Siciliens de Tunisie, un droit tardif à la parole donné à cette collectivité, longtemps sous-estimée et reléguée à une marche assez basse de l’échelle sociale pendant les années du protectorat français (1881-1956).

Plusieurs écrivains et intellectuels de l’époque, comme le grand Albert Memmi, se sont intéressés à cette masse laborieuse et productive de richesse, à laquelle on doit aussi la construction de la Tunisie moderne et la bonification des terres. Les classes culturellement et économiquement plus pauvres, qui fournissaient essentiellement la main-d’œuvre locale au protectorat français, étaient beaucoup plus proches des Tunisiens que des Français mêmes.

Pour revenir au film de Rim Temimi, «Manca Moro», on parcourt l’histoire de la famille de la réalisatrice, soulignant la terrible déchirure de toute une collectivité de son propre pays au lendemain de l’Indépendance. Qu’on se le dise clairement, pour les Italiens, les Maltais, les Grecs, les Espagnols… établis en Tunisie depuis plusieurs générations, la Tunisie a toujours été leur pays, un pays auquel ils sont restés attachés et fidèles jusqu’à la mort.

En effet on parle souvent et erronément de «retour» au lendemain de l’Indépendance, alors que ce flux migratoire se dirigeait vers un pays à lui inconnu.

Rim Temimi incarne la Méditerranée grâce à ce mélange de cultures, présent dans sa famille :

«Je suis née riche de ces trois cultures, en Tunisie. Cette «terre mère» a vu naître, non seulement mes ancêtres algériens lorsqu’elle s’appelait Ifriqiya, mais aussi mes grands-parents siciliens dont les parents ont fait partie de l’important flux migratoire du début du siècle dernier. Un réservoir de main-d’œuvre sicilienne débarque par centaines de milliers dans cette «terre promise»…

Cent ans plus tard, je pars donc, à la recherche et à la redécouverte de ma famille sicilienne, en exil depuis 60 ans, éparpillée entre l’Italie et la France»

Rim est photographe, chercheuse et archiviste passionnée par l’histoire de la Tunisie, l’art et la culture. Elle a pris part dans plusieurs expositions photographiques. «Manca Moro» est sa première expérience cinématographique.

Le film sera projeté les 3, 4 et 5 juin 2021, de 19h00 à 20h30, au Ciné Mad’Art à Carthage.

MANCA MORO

Un film de Rim Temimi

Genre : documentaire.

Durée : 86 mn.

Version originale : Arabe tunisien – Français – Italien

Sous-titres : Anglais – Français

Productrices : Dora Bouchoucha Fourati, Lina Chaabane Menzli

Une production «Nomadis Images» avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image, ministère de la Culture – Tunisie

Ce scénario a été développé dans le cadre des ateliers Sud Écriture sous la direction de Jacques Fieschi.

Source : https://lapresse.tn/


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire