CINQ COURTS-MÉTRAGES TUNISIENS DANS LES SALLES

Une sélection de cinq films sera présentée à partir du 11 septembre courant dans le cadre d’une nouvelle session de la manifestation «Ksayer Wou Ihayer» dédiée au court-métrage tunisien.

Cet événement est organisé par Hakka Distribution, pour la troisième année consécutive, dans plusieurs salles de cinéma. Il propose des courts-métrages d’une durée totale de 105 mn, dont la projection aura lieu en présence des équipes des films.

Il s’agit des films «Black Mamba» d’Amel Guellati, «Le Bonbon» de Abdelhamid Bouchnak, «Bolbol» de Khedija Lemkecher, «Quand le Ciel se mit à crier» de Kays Mejri et «Les Pastèques du Cheikh» de Kaouther Ben Hania.

LE PROGRAMME

BLACK MAMBA, un film de Amel Guellaty, 2017, 20 mn, avec Sarra Hannachi.

Résumé : Sarra, jeune fille de la classe moyenne de Tunis mène, en apparence, la vie ordinaire que sa mère lui a tracée : elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Mais Sarra a d’autres plans inavoués à travers lesquels elle veut échapper à sa vie actuelle.

LE BONBON, un film de Abdelhamid Bouchnak, 2017, avec Aziz Jebali.

Résumé : Jeune diplômé, Mehdi débute sa vie professionnelle en tant qu’huissier notaire. Plein d’ambition et d’optimisme, soutenu par sa mère aimante et fière, il entame sa première journée de travail. Tout ne se passe pas comme prévu. Malmené par son patron, ignoré par ses collègues et insulté par la société qui ne voit en lui qu’un oiseau de mauvaise augure, Mehdi change au fil du temps et s’endurcit. Il perd sa naïveté et son innocence jusqu’au jour où tout bascule…

BOLBOL, un film de Khedija Lemkecher, 2017, 26 mn, avec Fatma Ben Saidane, Fethi Akkari, Chedly Arfaoui

Résumé : Bolbol mène une vie monotone et s’ennuie avec Amor, son mari, avec qui elle ne partage plus rien. Il se trouve que son balcon donne sur une salle des fêtes ; et un jour, elle y est invitée à l’occasion d’un mariage. La voici invitée en titre de tous les mariages qui suivront, ce qui lui permet de retrouver sa féminité et sa liberté.

QUAND LE CIEL SE MIT À CRIER, un film de Kays Mejri, 2017, 16 mn, avec Fatma Ben Saidane, Nejib Belkadhi, Souhir Ben Amara.

Résumé : ‪Sur une route oubliée et éloignée de la ville, Samy et Lilya se retrouvent confrontés à un groupe de fossoyeurs avec les plus mauvaises intentions pour Lilya et son bébé…

LES PASTEQUES DU CHEIKH, un film de Kaouther Ben Hania, 2018, 23 mn, avec Ahmed Hafiene, Bilel Slim.

Résumé : Cheikh Taher est un imam pieux et respecté. Il accepte de prier sur la dépouille d’une femme qu’il ne connaît pas, mais son acte de piété s’avère être le péché de trop qui précipitera la spoliation de son pouvoir par Hamid, son jeune sous-fifre machiavélique et ambitieux.

Pour plus d’info : ICI

قصيّر ويحيّر 3 | Bande-annonce

شكشوكة سينما 100% تونسية 🌶️قصيّر ويحيّر 3في قاعات السينما ابتداء من 11 سبتمبر

Gepostet von HAKKA Distribution am Sonntag, 1. September 2019


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*